Le fonctionnement technique des mesures de vibrations

Mesurer et surveiller les vibrations dans la construction et les infrastructures est une activité importante. Des mesures précises permettent d'éviter d'éventuels dommages aux bâtiments et de garantir que les personnes vivant ou travaillant à proximité des sites de construction puissent vaquer à leurs occupations habituelles.

Mais comment effectuer une bonne mesure des vibrations ? Et qu'en est-il de l'aspect technique de la surveillance des vibrations ? Dans cet article de blog, nous vous en dirons plus sur les rouages techniques de la mesure des vibrations.

Qu'est-ce qu'une vibration ?

Avant d'approfondir les aspects techniques de la mesure des vibrations, il est utile de se pencher sur ce que vous mesurez exactement. Quels sont les paramètres qui déterminent si quelque chose est une vibration et comment les reconnaître ? Fondamentalement, vous ne mesurez que deux paramètres :

L' amplitude (valeur maximale d'une vibration) : de combien bouge quelque chose ? Vous pouvez mesurer cette valeur en examinant l'accélération, la vitesse ou le déplacement. Le déplacement concerne souvent des valeurs extrêmement faibles de quelques micromètres par seconde, tandis que vous mesurez l'accélération en centimètres par seconde. L'accélération est mesurée avec des accéléromètres, tandis que la vitesse est mesurée avec précision avec un vibromètre comme le SWARM. Pour cela, on utilisait auparavant des géophones, mais ils ne sont plus nécessaires avec les nouvelles technologies.

Fréquence : combien de fois un objet monte et descend-il en une seconde ? Les fréquences sont mesurées en hertz (Hz) ou en nombre de tours par minute (RPM).

Préparation

Auparavant, si vous vouliez mesurer des vibrations, vous deviez passer par un certain nombre d'étapes avant de pouvoir commencer à mesurer. Vous deviez charger et décharger de grosses bobines, charger des ordinateurs lourds et volumineux dans une camionnette et transporter de grosses batteries encombrantes. Avec un système de mesure moderne comme Omnidots, tout devient plus facile d'un point de vue logistique. Vous n'avez besoin de rien d'autre qu'une batterie compacte, un vibromètre et d'autres accessoires.

Tout d'abord, vérifiez que votre batterie est correctement chargée. Appuyez sur le bouton de la batterie et vérifiez si vous avez suffisamment de lumières vertes. Si vous avez moins de la moitié d'une batterie, veuillez la charger. Cette étape semble être une évidence, mais vous ne seriez pas la première personne à vous présenter sur un chantier avec une batterie à moitié ou mal chargée.

Après avoir vérifié l'état de la batterie, branchez le compteur et vérifiez que le système mesure bien. Encore une fois, cela est indiqué par une lumière verte positive sur le SWARM. Vous mesurez des nuisances pour les personnes dans les bâtiments et vous mesurez donc sur le sol, plutôt que sur un mur ? Alors vissez la plaque de base Omnidots sous votre compteur. Vous mesurez sur un tapis ? Utilisez alors la plaque de base avec des pointes pour améliorer le contact avec le sol. Sur un sol stratifié, vous devez utiliser des pieds convexes et parfois vous devez mettre un poids supplémentaire sur le sol pour éviter que votre compteur ne " danse ". Les pointes et les pieds convexes sont tous deux inclus dans la plaque de base Omnidots.

Enregistrement de la situation

Ensuite, il faut bien enregistrer la situation actuelle sur le site de mesure. Vous pouvez le faire en prenant des photos de :

  • les locaux et le chantier de construction ;
  • de la situation elle-même (pensez au passage d'un camion qui provoque des vibrations aiguës) ;
  • de l'espace dans lequel se déroule la mesure
  • de l'appareil et de l'installation avec lesquels vous effectuez la mesure.

Paramètres des limites et des alarmes

Après avoir soigneusement préparé et installé votre vibromètre, il est temps de commencer à mesurer. Comment cela fonctionne-t-il si vous utilisez la Solution totale Omnidots ? Tout d'abord, connectez-vous à la plateforme web Honeycomb avec votre nom d'utilisateur et votre mot de passe. Vous y verrez un aperçu de tous vos projets de mesure en cours.

Vous commencez une mesure ? Alors créez un nouveau projet et donnez-lui un nom unique. Ensuite, vous pouvez commencer avec vos paramètres. Les réglages d'alarme constituent un élément important. Dans Honeycomb, vous pouvez facilement définir une limite supérieure et inférieure. Ces valeurs ont-elles été atteintes ou dépassées ? Si c'est le cas, vous recevrez automatiquement une notification d'alarme. Par exemple, vous pouvez paramétrer une alarme lorsque 75 % de la valeur est atteinte, afin que les personnes effectuant le travail puissent immédiatement adapter leurs activités.

Réglage du SWARM

Ensuite, vous allez paramétrer le SWARM. Vous le faites pour les aspects suivants :

  • L'intervalle d'envoi. A quelle fréquence le SWARM envoie-t-il ses informations de mesure à Honeycomb ? Attention : plus le vibromètre le fait souvent, plus la batterie se vide rapidement. Indépendamment de vos réglages, le SWARM prend de toute façon contact avec Honeycomb toutes les heures pour voir s'il y a de nouveaux réglages et si quelque chose doit être modifié en ce qui concerne l'envoi des données.
  • Le fuseau horaire. Ceci est dû au fait que le système Omnidots est utilisé dans le monde entier.
  • La ligne directrice selon laquelle vous voulez mesurer. Ce qui est bien, c'est que les paramètres s'adaptent également à votre choix, de sorte que vous n'obtenez pas un tas d'informations et d'options qui ne sont pas importantes pour une ligne directrice particulière. Par exemple, lorsque vous mesurez les personnes dans les bâtiments, vous verrez les variables "habitat" et "conditions". Vous pouvez également définir si vous mesurez une situation existante, nouvelle ou modifiée.
  • Les réglages de la trace. Ils indiquent les valeurs détaillées de votre mesure.
  • Faut-il mesurer autre chose avant ou après la vibration ? Il est courant de mesurer pendant quelques secondes avant et après la vibration.
  • L'heure de la journée. Dois-je mesurer uniquement le jour, uniquement la nuit ou toute la journée ?

Création de points de mesure

L'étape suivante consiste à créer un ou plusieurs points de mesure. Donnez un nom à vos points de mesure, par exemple (une variante de) les lieux/adresses où vous mesurez. Si vous avez déjà saisi un nom de lieu dans des projets antérieurs, le système affichera immédiatement cette suggestion.

Vous travaillez avec plusieurs points de mesure qui se rapportent à des fonctions différentes du bâtiment (par exemple, les habitations au point de mesure un et les bureaux et l'enseignement au point de mesure deux) ? Dans ce cas, vous pouvez ignorer vos paramètres standard pour chaque point de mesure et les adapter à la situation et à la fonction du bâtiment. Une autre caractéristique pratique du système : il est impossible de connecter un capteur qui est déjà relié à un autre point de mesure.

Après avoir configuré votre SWARM et créé vos points de mesure, vous pouvez voir dans Honeycomb si votre projet de mesure est en ligne et trier les projets et systèmes de mesure. Dans un graphique vous pouvez suivre la progression de votre mesure et lire et analyser vos valeurs de mesure (périodes, moyennes). Sous le graphique, vous trouverez également une évaluation. Trois fois par jour, vous obtenez une ligne indiquant les valeurs maximales et moyennes dans trois directions (X, Y et Z). Vous pouvez ainsi voir immédiatement si les valeurs sont conformes ou non à la directive. La page d'aperçu indique également les heures auxquelles les mesures ont été effectuées, les valeurs, l'état de votre batterie et les personnes qui reçoivent les données de mesure.

En savoir plus

Vous souhaitez en savoir plus sur l'aspect technique de la surveillance des vibrations ? Vous souhaitez obtenir plus de détails sur le système de mesure intégré d'Omnidots ? N'hésitez pas à consulter notre site Web, à lire notre section FAQ ou à nous contacter pour plus d'informations.

Alors n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

Contactez-nous